AccueilActualitésTest d'étanchéité à l'air

Test d'étanchéité à l'air

19/12/2014

Test d'étanchéité à l'air

Test d’étanchéité à l’air : C’est quoi ?

  • L'objectif :

Ce test, qui consiste à mettre sous pression le bâtiment grâce à une soufflerie installée sur la porte d’entrée, permet de déceler les éventuels défauts d’étanchéité de l’enveloppe, généralement localisés au niveau des menuiseries extérieures, et plus particulièrement au niveau de la liaison entre le mur et le dormant de la fenêtre.


Qu’est-ce que l’étanchéité à l’air des bâtiments ?

L’étanchéité à l’air d’un bâtiment correspond à la capacité de l’enveloppe du bâtiment à laisser passer de l’air par infiltrations parasites lorsqu’il y a une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. Cette différence de pression peut résulter du vent, d’une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment, ou encore d’un système de ventilation mécanique du bâtiment.

La réalisation d’une bonne étanchéité à l’air est primordiale pour garantir la performance énergétique effective des bâtiments. En effet, l’existence de trous dans l’enveloppe génère des flux d’air traversant non maîtrisés qui viennent en supplément du renouvellement d’air spécifique dû au système de ventilation.

 

Les principales entrées d’air parasites dans l’enveloppe des bâtiments

La perméabilité à l’air des constructions standards en France engendre une augmentation des besoins de chauffage de 10 à 20 kWh/m2/an par rapport à une étanchéité très soignée, ce qui est clairement incompatible avec l'objectif de la RT2012 de limiter les consommations d’énergie à 50 kWhep/m2/an.

La ventilation d’un bâtiment ne peut en aucun cas reposer sur une perméabilité diffuse et non maîtrisée de son enveloppe. Un système spécifique, naturel ou mécanique, doit assurer un renouvellement de l’air.

À cet effet, les industriels de la ventilation proposent de nombreux produits performants pour apporter de l’air neuf et extraire l’air vicié en quantité suffisante mais sans excès aux endroits voulus. Toutefois, cette maîtrise des flux d’air perd de son efficacité si la perméabilité de l’enveloppe est excessive car elle provoque une surventilation de certaines pièces au détriment d’autres ou diminue fortement l’efficacité d’un récupérateur de chaleur.

Une bonne étanchéité à l’air est donc essentielle pour que les systèmes de ventilation fonctionnent correctement, c’est-à-dire pour assurer une bonne qualité de l’air, la conservation du bâti, un bon confort acoustique et thermique, et pour éviter le gaspillage d’énergie. Pourtant, l’étanchéité à l’air est trop souvent négligée en France.

  • Principe de fonctionnement :

 

  Avec la RT 2012, le traitement de l’étanchéité à l’air devient obligatoire pour l’ensemble des bâtiments d’habitation. Le test d'infiltrométrie (« Blower-door test » en Anglais) permet de mesurer la quantité d'air rentrant dans un bâtiment et de situer les fuites d'air.

   Grâce à ce test, nous pouvons connaître la quantité d'air qui entre dans l'habitat en dehors des systèmes de ventilation et connaître les endroits à colmater pour supprimer les infiltrations d'air parasites.

 Pour effectuer le test, nous utilisons un équipement de test dit d’infiltrométrie, que l'on place généralement à l'entrée du bâtiment. Cet appareil est équipé d'un ventilateur et le plus souvent d'une toile de nylon permettant d'étanchéifier la porte d'entrée en ne laissant passer l'air qu'au travers du ventilateur.

 L’étanchéité à l’air ou perméabilité à l'air d'une construction caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des écoulements aérauliques parasites causés par les défauts d'étanchéité de son enveloppe, ou plus simplement tout défaut d'étanchéité non lié à un système de ventilation spécifique. Elle se quantifie par la valeur du débit de fuite traversant l'enveloppe sous un écart de pression donné.

 Quels types de matériel utiliser ?

Du début du chantier jusqu’à 3 ans après la fin de sa construction, 3 tests ont été réalisés à des étapes importantes pour un bâtiment ayant des exigences aussi importantes :

     

1_ Tests en cours de chantier avant la pause des finitions intérieures 


 

  Le premier test, dit test « en cours de chantier », a pour principal objectif d’identifier et de détecter les fuites dues à des problèmes rencontrés lors de la mise en œuvre des matériaux sur le chantier, pour ensuite les corriger afin d’atteindre une étanchéité maximale

2_ Tests en fin de chantier pour valider le résultat final

Le second test, dit « mesure de la perméabilité à l’air du bâtiment », a pour objectif d’obtenir un résultat, une mesure. A la fin du test, le résultat doit permettre de savoir si le bâtiment est conforme à la réglementation (RT 2012) ou aux exigences du Maitre d’Ouvrage.

 
 
 
 
Maisons Bts constructeur de maison en Haute-Savoie  depuis 1975
un savoir-faire,  une référence de qualité